Amis de la Terre section Montreuil Est Francilien

mercredi 2 février 2011

Concertation avec les élus et techniciens du Syctom : le bilan du Collectif 3R

A l’issue des 4 mois de réunions et groupes de travail qui ont rythmé le processus du « Débat Public » (http://www.debatpublic-traitement-dechets-ivry.org/) animé par la Commission Nationale du Débat Public entre septembre et décembre 2009, les associations membres du Collectif 3R avaient réclamé la poursuite du dialogue avec le Syctom, animé par une tierce partie.

Le Syctom en a accepté le principe, un « garant » de la concertation a été désigné, et une série de réunions ont eu lieu.

 

L’ensemble des ordres du jour, des documents présentés par le Syctom et ses prestataires, ainsi que les comptes rendus détaillés des réunions de concertation sont téléchargeables sur le site :

http://www.syctom-paris.fr/edi/comm/comm/ivry/concertation.html

 

Les réunions de concertation ont à ce jour pris fin, et le Forum de la concertation, sorte de réunion publique qui devait présenter le bilan des travaux le 8 décembre 2010, a été annulé le jour même par le Syctom, à cause des intempéries (neige). Il n’a pas été reprogrammé depuis.

 

Contrairement à ce qu’affirme le Syctom (http://www.syctom-paris.fr/pdf/communique/PointPresse19012011.pdf), les associations membres du Collectif 3R précisent elles n'ont approuvé en aucun cas et à aucun moment, approuvé le projet présenté par le Syctom, d’autant plus que ce dernier est pratiquement toujours le même que celui présenté au début du Débat Public.

 

Ci après les principaux documents produits par le Collectif 3R dans le cadre de la concertation avec le Syctom entre juin et décembre 2010 :

 

  • Courrier adressé le 6 juin 2010 aux partenaires de la concertation (élus et techniciens du Syctom, Conseil Régional d’Ile de France, Conseil Général du Val de Marne, ADEME…) : ce courrier visait à exiger que l’étude juridique et technique réalisé par le bureau d’études Horizons et le cabinet d’avocats Faro & Gozlan pour le compte du Collectif 3R, soit porté à la connaissance des parties prenantes et débattu. Nous avons obtenu gain de cause sur ce point. Télécharger: Collectif3R300610 

 

  • Diaporama présenté le 4 octobre 2010 par le Collectif 3R, pour rappeler les principales conclusions de l’étude Horizons/Faro et ses implications sur le projet présenté par le Syctom. Télécharger: PPT_C3R___041010

 

  • Questions adressées au Syctom le 3 octobre 2010 : ces questions faisaient suite à une réunion de concertation lors de laquelle le Syctom a présenté des chiffres et bases de travail dont nous n’avions jamais eu connaissance      auparavant… Télécharger: Questions_complementaires_du_C3R_au_SYCTOM_031010

 

 

  • Questions adressées au Syctom le 2 novembre 2010 : une nouvelle série de questions, suite à une autre réunion lors de laquelle le Syctom a présenté des chiffres encore différents des précédents… Télécharger: Questions_complementaires_du_C3R_au_SYCTOM_021110 

 

 

  • Le diaporama avec les demandes du Collectif 3R présenté lors de la réunion de concertation du 18 novembre 2010 au sujet des contrôles et de la surveillance des impacts environnementaux et sanitaires d’une usine d’incinération et d’une usine de méthanisation (de la phase chantier à la phase de fonctionnement). Télécharger: PPT_3R_Surveillance_2010_11_18 

 

  • Le diaporama présenté lors de la réunion du 2 décembre 2010, qui compare notamment les hypothèses de population, de production de déchets, et de collectes sélectives établies par le Syctom d'une part, et par le Collectif 3R d'autre part. Ceci afin d'introduire le scénario alternatif de compromis du Collectif 3R concernant la reconstruction du centre de traitement des déchets d'Ivry/Paris XIII. Télécharger: PPT_C3R_pour_021210_1_

 

  • Le scénario alternatif de compromis du Collectif 3R présenté lors de la réunion du 2 décembre 2010. Ce scénario montre qu’en respectant les objectifs du PREDMA à la lettre, et en continuant à mutualiser les centres de traitement disponibles sur le territoire du Syctom, il n’est pas nécessaire de reconstruire l’usine d’incinération d’Ivry/Paris XIII. Télécharger:  Sc__narios_2010_12_08

 

 

Enfin, le courrier adressé au garant de la concertation, en copie aux partenaires de la concertation, le 11 janvier 2011 en réponse au Syctom refusant à notre ébauche de scénario alternatif le droit de faire partie de la concertation, au motif que nous n’aurions pas respecté la charte de la concertation et la décision du Syctom du 12 mai 2010, à l’origine de la concertation. Télécharger : 110110_Lettre_PYG_VF

Posté par amisdelaterre à 13:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


samedi 27 novembre 2010

20ème Brève de comptoir du jeudi 2 décembre 2010 : Vocation alimentaire des terres agricoles, dans le cadre d'une production sou

Jeudi 2 décembre 2010
19h30/20h - 21h30/22h

20eme Brève de comptoir :

Vocation alimentaire des terres agricoles, dans le cadre d'une production soutenable et ancrée dans les territoires -
Enjeux internationaux / une expérience Montreuilloise

> Le cas de la foncière "Terre de liens" et le projet avec l'AMAP Montreuilloise "légumes et compagnie" qui est en train de se mettre concrètement en place (rachat de parts pour soutenir le maintien en place de l'agriculteur de la ferme de Toussacq qui fourni l'AMAP Légumes et Compagnie).
> Niveau international : le problème de l'accaparement des terres (achat massif, privatisation, utilisation de terres initialement vivrières pour des fins de production d'agrocarburant, fibres végétales à vocation industrielle ou encore biomasse énergie).
Intervenants : Henri Morinière pour Terre de liens et le projet avec "Légumes et compagnie", Benjamin Sourice, pour l'accaparement des terres (suivi de la campagne sur l'accaparement au niveau national et européen "Feeding and Fueling Europe" pour les Amis de la Terre France), et également ceux qui voudront bien compléter bien sûr.
> Questions/débat : Quels liens entre les enjeux internationaux et locaux ? etc...

Compléments d'info avant la brève :

Terre de liens : www.terredeliens.org, dont l'objet est d'agir concrètement pour permettre l’installation de paysans et le développement d’une agriculture biologique, notamment via la mise en place d'une foncière.
Projet de Toussacq : www.terredeliens.org/spip.php?article502
Info sur l'accaparement des terres au niveau international : www.amisdelaterre.org/Nouveau-rapport-L-Union-europeenne.html

N'hésitez pas à transférer l'info à des personnes potentiellement intéressées, comme d'habitude !

Déroulement de la soirée :
Rdv à 19h30. Début du débat a 20h.

Où?
Le bistro du Marché, M°Croix de Chavaux à Montreuil, 9 place du Marché.
Petite salle du fond au premier étage

A bientôt, donc !

Cyrielle
06 10 81 59 59
Les Amis de la Terre Montreuil - Est francilien
http://atmontreuil.canalblog.com/

Posté par amisdelaterre à 18:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

vendredi 12 novembre 2010

Réunion publique sur la prévention des déchets le 26 novembre 2010

Le Collectif 3R
Réduire, Réutiliser, Recycler

dont   font partie les associations A Suivre, ATTAC Ivry-Charenton, la  CLCV-Ivry, Passerelles, Rudologie and co, les Amis de la Terre, avec le soutien du CNIID

vous invite à une réunion publique
Le vendredi 26 novembre 2010 à 20h
à la Maison de la Citoyenneté

25 rue Jean Jacques Rousseau

94 200 Ivry-sur-Seine





Pourquoi cette réunion?


 

Depuis   la Révolution Industrielle, nous jetons des quantités croissantes de  déchets et nous sommes longtemps contentés de les éloigner de nos lieux d’habitations, sans nous préoccuper de ce que nous jetions.
Mais les quantités sont devenues de plus en plus importantes, la nature de nos déchets a changé (apparition du plastique notamment, et de  produits toxiques), et le coût de leur traitement a augmenté de façon  exponentielle.

La quantité de déchets produits en France a doublé en 40 ans ! Chacun  d'entre nous jette en moyenne 390 kg / an de déchets dans les poubelles et containers de tri (papier, verre…) auxquels s'ajoutent les 200 kg / an qui sont apportés dans les déchèteries municipales (objets  encombrants, produits toxiques...).

Pourquoi jetons nous autant ? Est ce inévitable ? Sommes nous « victimes   » de la grande distribution, de modes de production qui nous échappent ? 

En partie, oui. C’est pour cela que des associations écologistes et de  consommateurs interpellent les pouvoirs publics et les industriels pour que les fabricants et les distributeurs mettent sur le marché des  produits moins sur-emballés, moins toxiques, moins générateurs de  déchets… Des progrès ont été constatés mais ils restent très  insuffisants. Aussi devons nous aussi nous organiser à la base pour  consommer différemment afin de jeter moins (en quantité) et moins  toxique.

Cela s’appelle « la prévention des déchets ». C’est différent du tri sélectif parce qu’il ne s’agit pas de mieux trier, mais avant tout de moins jeter.

Des expériences ont été menées par l’ADEME (1) sur des « foyers témoins »   pour tester quelques gestes et ont permis d’atteindre des résultats en   termes de diminution des déchets :

  • Au total, 22% de déchets en moins sur les 370 foyers témoins en un an 
  • Composter ses épluchures de cuisine réduit le poids des déchets de - 30 kg par an et par personne 
  • Un   autocollant STOP PUB sur la boîte aux lettres permet de réduire de 90 %   les pubs indésirables ce qui représente - 14 kg par an et par personne  
  • Boire l'eau du robinet évite de jeter 3 kg de bouteilles plastiques par an et par personne.


Au delà de ces expérimentations, de grandes agglomérations européennes  ont initié des programmes ambitieux pour réduire les déchets, avec  succès, comme par exemple la Ville de Vienne (- 126 000 tonnes de  déchets en quelques années) (2).

Ces initiatives montrent que de changement d’habitude en changement  d’habitude, et en faisant en parallèle des efforts pour mieux trier nos déchets recyclables, les quantités que nous jetons finalement à la  poubelle et qui partent à l’incinération ou en décharge peuvent  fortement diminuer. Ce sont aussi des actions qui créent des emplois,  par exemple dans le secteur de la réparation des produits  électroménagers, informatiques, dans le compostage/jardinage, dans les  entreprises de location de matériel…

Le Collectif 3R (réduire, réutiliser, recycler), dans un souci de  montrer que nous pouvons gérer nos déchets autrement, par des  expériences concrètes et une volonté politique forte, a donc invité  divers intervenants, associatifs, entreprises solidaires et  représentants de collectivités locales, qui présenteront leur démarche  et en débattront avec les participants à la réunion publique.

 

(1) Chiffres : ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie)

(2)  Cela représente 1/6 de ce que brûle chaque année l’incinérateur d’Ivry,  le

plus  grand de France.

 

 

Action labellisée dans le cadre de la Semaine Européenne de Réduction des Déchets.
 
Pour en savoir plus sur la Semaine Européenne de Réduction des Déchets: www.reduisonsnosdechets.fr

 

 

 

Inscrivez vous : collectif3R [at] gmail.com

Téléchargez le programme de la réunion publique: programme_26112010

 

Posté par amisdelaterre à 15:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

dimanche 31 octobre 2010

19ème Brève de comptoir du jeudi 4 novembre 2010 : responsabilité des institutions financières internationales

Jeudi 4 novembre 2010
19h30/20h - 21h30/22h

19eme Brève de comptoir :

Responsabilité des institutions financières internationales

Quelles sont les responsabilités dans la crise internationale actuelle des acteurs financiers publics internationaux tels que la Banque européenne d'investissement (BEI), la Banque mondiale (BM), ... Quels sont les impacts écologiques et sociaux de leurs investissements, en particulier dans les pays en développement. Quelle couleur prend cet argent public (notre argent !) une fois entré dans les rouages de ces mammouths internationaux ?  La chargée de campagne des Amis de la Terre France sur les acteurs financiers internationaux, Anne-Sophie Simpère, sera là pour nous donner tous les détails, officiels ou non, sur ces grands mouvements de fonds, des exemples de "projets controversés" financés par la BEI ou la BM, et les façons dont on peut agir contre ça, à notre échelle et de façon collective.

On dit souvent que c'est un sujet crucial car il s'agit ici de milliards d'euros et de dollars investis sur des projets monstrueux sous couvert d'aide au développement, mais on n'en parle trop peu ! Et pourtant, il est possible de faire bouger les choses !

Liens pour plus d'info sur la campagne "Acteurs financiers" des Amis de la Terre : http://www.amisdelaterre.org/-Responsabilite-des-acteurs-.html

N'hésitez pas à transférer l'info à des personnes potentiellement intéressées, comme d'habitude !

Déroulement de la soirée :
Rdv à 19h30. Début du débat a 20h.

Où?
Le bistro du Marché, M°Croix de Chavaux à Montreuil, 9 place du Marché.
Petite salle du fond au premier étage

A bientôt, donc !

Cyrielle
06 10 81 59 59
Les Amis de la Terre Montreuil - Est francilien
http://atmontreuil.canalblog.com/

Posté par amisdelaterre à 20:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

dimanche 3 octobre 2010

18eme Brève de comptoir : Montreuil : écoquartier ou projet global de ville écologique et solidaire ?

19h30/20h - 21h30/22h

Focus :

- Qu'est-ce qu'un projet ecologique a l'échelle d'une ville ? Qu'est-ce qu'une ville en transition ?

- Point d'actualite sur le projet d'ecoquartier pour les Hauts de Montreuil.

bat : Quel projet écologique voulons-nous pour la ville de Montreuil (transport, logement, urbanisme, activités, social, etc.) ? Quels liens avec les alentours (la Communauté urbaine Est Ensemble, le bassin de vie, etc.) ? Le projet d'écoquartier peut-il s'inscrire dans un projet global a l'échelle de la ville et des aletours ? Quel projet commun, partagé, venant des habitants eux-meme, peut se mettre en place sur la ville ? et sous quelles formes ?

Sources d'info supplémentaires :
- Voir le projet d'écoquartier de Montreuil : www.montreuil.fr/grands-projets/les-hauts-de-montreuil/ 
- Info sur les villes en transition : http://villesentransition.net/ ou

Pour cette breve, nous invitons : des représentants de la Mairie, des "connaisseurs" des villes en transition, de l'urbanisme social et écologique ou encore du développement local et de l'économie sociale et solidaire, et surtout un maximum de membres d'associations, mouvements et autres collectifs de Montreuil concernés de pres ou de loin par le sujet.

N'hésitez pas à transférer l'info à des personnes potentiellement intéressées, comme d'habitude !

Déroulement de la soirée :
Rdv à 19h30. Début du débat a 20h.

Où?
Le bistro du Marché, M°Croix de Chavaux à Montreuil, 9 place du Marché.
Petite salle du fond au premier étage

A bientôt, donc !

Cyrielle
06 10 81 59 59
Les Amis de la Terre Montreuil - Est francilien
http://atmontreuil.canalblog.com/

Posté par amisdelaterre à 23:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


jeudi 30 septembre 2010

Incinération des déchets et santé publique: le 8 octobre 2010 à 20h à Ivry sur Seine

 

Affiche101008

































 

 

 

 

 

Le Collectif 3R (Réduire, Réutiliser, Recycler) composé d'associations d'Ivry sur Seine (Passerelles, A suivre, Rudologie & Co, CLCV, Attac Ivry Charenton) et des Amis de la Terre organise une réunion publique

 

“Incinération des déchets: quels risques pour la santé publique?”

Le 8 octobre 2010 à 20h
Maison de la Citoyenneté
25 rue Jean-Jacques Rousseau
94 000 Ivry sur Seine (RER C, métro ligne 7 "mairie d'Ivry")

avec

  • André CICOLELLA, Chercheur en évaluation des risques sanitaires à l'INERIS et Directeur du Réseau Environnement Santé
  • Dr Jean LEFEBVRE, Gastro-entérologue, Tourcoing
  • Gilles NALBONE, Directeur de recherche INSERM Marseille, et membre du Réseau Environnement Santé

Modérateur : Sébastien LAPEYRE, Directeur du Centre national d'information indépendante sur les déchets
(CNIID)

Ensemble nous ferons le point sur:

  • Les risques sanitaires liés aux usines d'incinération de déchets, hier et aujourd'hui
  • La réglementation sur l'incinération, le contrôle des rejets
  • Le principe de précaution
  • Les alternatives à l'incinération des déchets

Inscription et renseignements:      collectif3R  @   gmail.com

 

Observations_enquete_publique_Romainville_vf

Programme_REUNION_NATIONALE_SUR_LE_TRI_MECANO_BIOLOGIQUE_1

Posté par amisdelaterre à 23:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]

dimanche 26 septembre 2010

Compte-rendu de la breve de comptoir de Sept 2010.

CR Breve 2 septembre 2010
Presentation des activites 2010 – 2011




Presentation des projets en cours


Compostage collectif

Un Rdv est a venir avec la mairie pour regler :
-    la gestion du compost et les apports de dechets bruns (carton, papier, boites d’oeuf, feuilles et branchage, …)
-    les permanences des samedi matin a la compostiere
Reunion a venir avec les trois asso faisant le projet (les Amis de la Terre, Le Sens de l’Humus et Reve de Terre), pour aborder :
-    Comment demultiplier le projet sur d’autres quartiers
-    Quels liens avec les ecoles (avec ateliers pedagogiques, …)
-    Faudra-t-il un salarie pour suivre le rythme si le projet prend de l’ampleur
-    Se repartir les permanences
>> Besoin d’aide pour les permanences a la compostiere les samedi matin

Pour plus d’info : Julie (julie_beuve@hotmail.fr) ou Anne-Laure (annelaurewittmann@yahoo.fr)

Incinerateur d’Ivry
Les Amis de la Terre Montreuil Est Francilien sont membres fondateurs du Collectif 3R (réduire, réutiliser, recycler) qui est un collectif d'associations citoyennes, de quartier, du cadre de vie et environnementales, engagées dans la lutte contre le projet du SYCTOM (Syndicat de Traitement des Ordures Ménagères de l’Agglomération Parisienne) de reconstruction de l'usine de traitement des déchets à Ivry-Paris XIII et notamment contre la reconstruction d'une usine d'incinération d’une capacité de 350 000t de déchets par an.

L’incinérateur d’Ivry sur Seine, avec 730 000 tonnes, était jusqu’à récemment le plus gros d’Europe. C’est aussi le plus ancien sur le territoire français, ouvert en 1969 dans un quartier populaire et industriel où les usines ont progressivement fermé et ont été remplacées par des logements et des activités tertiaires.

Mis aux normes “dioxines” le plus tard possible fin 2005, ses retombées continuent aujourd’hui à imprégner les populations du quartier Ivry-Port et bien au delà, alors que les immeubles poussent comme des champignons dans le quartier. Ainsi une école maternelle et primaire a-t’elle été construite à 300 mètres de l’usine.

Aujourd’hui le projet du SYCTOM prévoit une usine d’incinération de 350 000 tonnes, une usine de tri mécano-biologique de 250 000 tonnes, ainsi qu’une usine de méthanisation sur le meme site. Nous estimons que la reconstruction de l’usine d’incinération répond à d’autres objectifs que la gestion des déchets stricto sensu (fourniture de chauffage urbain notamment, au detriment des énergies alternatives propres) et que le projet est surdimensionné eu égard aux politiques publiques de prévention et de recyclage des déchets: PREDMA (Plan régional d’élimination des
déchets ménages et assimilés), loi Grenelle, directives européennes.

Nous estimons également que la durée d’imprégnation des populations justifie qu’aucune usine d’incinération ne soit reconstruite sur le site.

Quelques actions déjà réalisées par le Collectif 3R :
- Participation au Débat public organisé par la Commission particulière du débat public : http://www.debatpublic-traitement-dechets-ivry.org/informer/compte-rendu.html
- Lancement d’une pétition et d’un blog http://collectif3r.blogspot.com/
- Envoi de dossiers d’analyse au conseil municipal d’Ivry sur Seine, au conseil syndical du Syctom, au conseil régional d’Ile de France et à la presse.

A venir :
- réunion publique sur le thème: "Incinération et santé" le 8 octobre 2010 à 20h à la Maison de la citoyenneté, 25 rue Jean-Jacques Rousseau à Ivry sur Seine.
- réunion publique sur le thème: "Incinération et santé" le 25 novembre 2010 à 20h à la Maison de la citoyenneté, 25 rue Jean-Jacques Rousseau à Ivry sur Seine.

>> besoin d’aide pour la communication: établir des listes de diffusion, des fichiers contacts, faire connaître l’action du Collectif 3R dans les réseaux, etc.

Pour plus d’info : Anne-Laure (annelaurewittmann@yahoo.fr)

Guide reutilisation
Il s’agit d’un projet de guide referencant un maximum de contacts de reparateurs, brocantes, lieux de trocs, associations de partage d’outils, d’ateliers de reparation des velos, de dons, etc. Ce guide est fait avec les Amis de la Terre Paris et concerne le territoire de Paris, Montreuil et alentour.
Le 7 sept a eu lieu une reunion chez Anne-Laure pour avancer sur ce projet.
-    Context de ce projet : la campagne nationale des Amis de la Terre sur les dechets (www.produitspourlavie.org )
-    Le projet a bien avance. 1000 references en tout, dont 50 sur Montreuil
-    Il est possible que la ville de Paris finance une partie du projet pour finaliser le guide et organiser des journee “diagnostic” c’est-a-dire des journees ou les professionnels de la reparation tiennent des stands et les particuliers viennent montrer leurs objects a reparer.

>> Besoin encore d’adresses et de bon plans, et besoin de tester encore beaucoup d’adresses (envoyer les contacts a Anne-Laure ou Julie). TOUTE PERSONNE BIENVENUE POUR S’ENGAGER DANS CE PROJET !

Pour plus d’info : Anne-Laure (annelaurewittmann@yahoo.fr) ou Edwige (edwige.blondel@free.fr)

Suivi du projet de l’ecoquartier urbain Haut Montreuil
La mairie a lance un projet de grand eco-quartier sur le haut Montreuil. On va essayer de suivre de pret le projet et de faire en sorte qu’il y ait une bonne information sur son contenu aupres d’un maximum d’habitants de Montreuil, ce qui sera aussi l’occasion de lancer un grand debat sur la vile que l’on souhaite : ville ecologique et sociale, Ville en transition, … ? (voir plus bas dans la partie Projets)
Un travail avec d’autres asso montreuilloises a ete commence. On est encore au tout debut. La prochaine reunion a lieu le 9 sept (contacter Cyrielle pour les details)
Pour voir le projet : www.montreuil.fr/grands-projets/les-hauts-de-montreuil/ , rubrique “telecharger”
Il va falloire qu’on reflechisse serieusement a la position des Amis de la Terre sur le contenu de ce projet.
>> Toute aide bienvenue. Une premiere date est a prevoir. Personnes deja interessees : Julie, Louise, Henri, Alain, Cyrielle.
(nota : Entre temps, la reunion du 9 est passee, et voici ce au’il en ressort rapidement : il y a demobilisation des troupes, d’une part, et d’autre part, on s’est dit que plutot que de se positionner “contre” le projet d’ecoquartier, on mobiliserait nos forces pour reflechir a un maximum de personnes – des individus interesses et toute structure de la societe civile interessee – a un projet de ville ecologiaue de demain ; autrement dit : que voulons-nous pour Montreuil demain ? ce qui rejoint le debat que nous avons eu a cette breve de comptoir a la fin – voir fin du present compte-rendu)
Pour plus d’info : Alain (adorde@gmail.com) ou Cyrielle (cyrielle.dh@gmail.com)

Collectif Urgence Climatique Justice Sociale
Les motivations sont beaucoup retombees depuis Copenhague. On espere une relance avec le prochain rdv international sur le climat a Cancun au Mexique debut decenbre 2010. On encouragera plutot des moblisations locales.
Pour plus d’info : Alain (adorde@gmail.com)

Dates/actions
➢    18 sept : Journee a la ferme de Toussack, en soutien  Jean-Louis Colas, avec Concert, Pique-nique, etc.
➢    19 sept : zone de gratuite rue de Villiers
➢    25 sept : Journee de chauffe du four a pain de la maison de quartier Gerard Rincon
➢    25 sept : Conference de Patrick Sadonne sur les agrocarburants a la confederation Paysanne (Bagnolet)
➢    25 sept : Journee des associations de Montreuil
➢    25 sept : Journee nationale d’action des Amis de la Terre sur le Jour du depassement > Action des Amis de la Terre Montreuil sur le stand lors de la journee des asso (voir point ci-dessous)
➢    26 sept : La Voix est libre > presence des Amis de la Terre ? (voir point ci-dessous)
➢    20 oct : Table ronde organisee par la mairie sur la precarite energetique.
➢    27 nov : journee de l’economie sociale et solidaire

Autres projets

Le jour du depassement
25 sept : Journee nationale d’actions des Amis de la Terre sur le depassement  (journee a partir de laquelle, chaque annee, nous depassons les resources finies de la planete, plus d’info : www.amisdelaterre.org/Appel-a-mobilisation-massive-des.html ) > les Amis de la Terre Montreuil feront une action dans le cadre de cette journee sur le stand de la journee des asso > besoin d’aide a la preparation de cette action, et le jour de l’action.
But de l’action : jouer le reveillon comme si c’etait la fin de l’annee puisque nous avons epuise toutes nos resources ! donc faire un stand festif, avec de la nourriture de provenance locale et bio, des ateliers et de l’information sur des alternative au “tout consommateur”, etc. Il faudra aussi solliciter les medias locaux. Idees bienvenues !
> Faudra faire un tract !
Personnes deja interessees : Alain, Henri, Julie, Louise.
Pour plus d’info : Alain (adorde@gmail.com)

Journee La Voie est libre
Journee a l’initiative de la ville qui consiste a bloquer la bretelle de sortie de l’autoroute A186 et y installer des stands, des actions, des jeux, des ateliers, etc.
> Qu’y fait-on ?
On peut y poser un stand (c’est le simple) ou organiser une action drole, percutante, …
Pour plus d’info : Henri (les.moriniere@wanadoo.fr)

Cinema
Seances cinema/debats au Melies : c’est en suspend pour l’instant. Mais les retours ont toujours ete bons donc ce serait bien de reprendre.
Pour changer du Melies : idée de faire des projections en plein air de film couplees avec des degustations de vin et biere bio. Par exemple dans le jardin de la maison de quartier Gerard Rincon ou il y a un grand ecran blanc en plein air.
Festival du film sur les alternatives (necessite de s’y prendre 1 an en avance avec le Melies. C’est un projet qui pourrait avoir de fortes repercussions.
> Qui serait motive pour se lancer dans l’une de ces idees ???

Agenda 21
C’est un gros projet au niveau de la ville, avec beaucoup de de sujets abordes, beaucoup de reunions. Nota : malheureusement, le PLU et le projet d’ecoquartier en sont deliberement exclus.
Julie et Alain sont alles a plusieurs de ces reunions.

Debat :
Observations : Il y a trop de reunions, on est perdu, on ne sait plus ou est aborde quoi.
Questionnement : Pourquoi les operations de concertations de la ville ne fonctionnent pas ? incapacite ? mauvaise volonte ? calcul ?
Dans tous les cas, on ressent une necessite de rendre coherents et de faire interragir tous les projets en cour : PLU, ecoQuartier, Agenda 21, politique Dechets, …
Pourquoi ne pas, au niveau associatif dans la ville, reiterer le FSL de Montreuil pour suivre tous ces projets et surtout voir au dela, reflechir a l’avenir de la ville, produire des idees, faire des propositions concretes qui sortent du seul cadre des concertations mises en place par la ville ?
Cette experience du FSL, pour ceux qui l’ont vecu, fut tres positive. Elle mis autour de memes tables pleins de structures et de gens differents. C’est un travail qui a dure un an, un travail cooperatif, le tout cloture par une journee de rencontres. Remettre ca en place de facon perenne et lancer une grande reflexion sur la ville que nous voulons, la ville en transition, la ville ecologique et solidaire, …
> Aller demander a toutes les asso de Montreuil : qui a deja travaille sur ces reflexions ?
> Partager nos connaissances sur tous les projets d’alternatives en cour sur Montreuil, faire plusieurs reunions de reflexion sur ca, avec panneaux, post-it, etc. pour “brainstormer’, rellement reflechir ensemble et produire des idees et du concret. Ce serait un debut de reflexion sur ce que pourrait etre notre ville en transition/ville ecologique (discussion sur le terme)
>>>> Date : 30 sept 19h30 pour commencer a reflechir
> trouver une salle (Henri et Alain)
> contacter les gens autour de nous qui seraient potentiellement interesses
Que tout le monde interesse par le sujet vienne a cette premiere reunion !

Posté par amisdelaterre à 13:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

lundi 23 août 2010

Prochaine Brève de Comptoir le 2 septembre 2010

Brève de comptoir du jeudi 2 septembre 2010

Au Bar du Marché, place du marché, Métro Croix de Chavaux (ligne 9) à Montreuil.

Cette Brève de Comptoir de rentrée sera consacrée à la définition et la planification des prochaines actions des Amis de la Terre Montreuil Est Francilien. L'occasion pour chacun d'apporter sa pierre à l'édifice et de s'impliquer concrètement !


Les thèmes des prochains Brèves de comptoir :
Afficher une feuille sur les prochaines brèves : faire voter pour chacun des sujets proposées (bâtonnets), et faire une colonne pour que les gens y mettent des sujets supplémentaires.


Présenter chacun des projets en cours :
Compostage collectif
Incinérateur d’Ivry: http://collectif3r.blogspot.com/
Projet de guide du réemploi et de la réparation: www.produitspourlavie.org
Ecoquartier
UCJS (Urgence Climatique Justice Sociale)
etc...

>>> les types d’aides dont on a besoin :

Pour le guide du réemploi et de la réparation on cherche :
- dès que possible, des gens pour chercher des bonnes adresses d'asso ou d'artisans réparateurs
- dès que possible, des gens pour tester ces adresses (tél ou réparation d'un objet perso)
- d'ici la fin de l'année, des gens pour diffuser le guide à fond

Pour l'incinérateur d'Ivry on cherche dès que possible :
- des gens passionnés par (ou susceptibles de se passionner pour) l'incinération et les autres modes de gestion des déchets pour analyser des documents techniques, rédiger des courriers aux élus, des textes pour le blog, des tracts.
- des gens pour faire signer des pétitions
 - des gens pour relayer nos actions auprès des journalistes

Pour le compostage collectif on cherche :
- des gens dispos les samedis matin de 11 à 13h pour les permanences à la compostière place de la République Métro Robespierre (stoppées en août mais qui devraient reprendre en septembre)
- et peut être pour d'autres choses, qui vont dépendre d'une réunion qu'on doit faire avec la mairie en septembre!


Projets en standby, mais à raviver :
Séances régulières au cinéma Mélies
Festival du film des alternatives
Suivi de l’agenda 21
Ateliers lombricompost
Etc...

Autres projets :
Mettre au mur une affiche à idées, pour d’autres projets ...
Exemples :
> partenariat avec les ateliers ecolo organisés à la maison ouverte
> Faire une conférence gesticulée devant un super-marché + passage à l'action dans le magasin.


Point sur les projets et campagnes nationales, et nos possibles implications :
Possibilité d’appui du chargé de campagne, demande d’intervention du chargé de campagne, de docs, de sites web, ...
> Les doc existants à notre disposition
> les commissions nationales (éco-habitat, déchets, etc)


Les prochaines dates à retenir > sur une affiche au mur :

> en local :
- 25 sept : Participation à l'opération “la voie est libre”> stand et action > Besoin d’aide !

> en national :
- AG stratégique des Amis de la Terre France
- Action "jour du dépassement"
- les prix Pinocchio du "développement durable"

Posté par amisdelaterre à 10:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

dimanche 20 juin 2010

1er juillet 2010 : 16ème brève de comptoir des Amis de la Terre sur le Grand Paris

19h30/20h - 21h30/22h

Bonjour,

Les décideurs de la région et du pays sont en train de nous concocter un projet d'aménagement d'envergure : le Grand Paris !

Les Amis de la Terre - Paris ont à ce sujet diffusé le 31 mai 2010 un communiqué de presse : Le Grand Paris : un projet aux enjeux politiques éloignés des préoccupations des franciliens. Vous trouverez le communiqué de presse ici : http://www.amisdelaterre.org/La-pollution-en-Ile-de-France.html et copié-collé ci-dessous.

Les Amis de la Terre Paris seront présent ce jeudi 1er juillet pour nous expliquer les tenants et les aboutissants de ce projets, et les conséquences pour nous, habitants, et pour l'avenir de la région, notamment écologique.

N'hésitez pas à transférer l'info à des personnes potentiellement intéressées par le sujet, comme d'habitude !

Déroulement de la soirée :
Rdv à 19h30
19h30-20h : accueil des "nouveaux" et des curieux, réponse aux questions des visiteurs, discussions informelles.

Débat à la bonne franquette de 20h à 21h30 (un thème différent chaque mois).

Où?

Le bistro du Marché, M°Croix de Chavaux à Montreuil, 9 place du Marché.

Petite salle du fond au premier étage

A jeudi !
Cyrielle

06 10 81 59 59

Les Amis de la Terre Montreuil

http://atmontreuil.canalblog.com/

Le Grand Paris : un projet aux enjeux politiques éloignés des préoccupations des franciliens

Le projet de loi du Grand Paris soutenu par Nicolas Sarkozy a été examiné en commission mixte paritaire le 20 mai 2010, et devrait être prochainement adopté. Les Amis de la Terre Paris dénoncent un projet aux enjeux politiques éloignés des préoccupations quotidiennes des franciliens.

Ce projet va à l’encontre de nombreux engagements pris par le gouvernement, à travers les lois Grenelle, comme l’article 7 qui rappelle la nécessité de « Lutter contre l’étalement urbain » et de « Lutter contre la régression des surfaces agricoles et naturelles ».

Ce projet comporte la création d’une double boucle du métro automatique appelée "le Grand 8" qui devrait être mise en service en 2023, d’après Christian Blanc, le secrétaire d’État au développement de la région-capitale. Or, face à l’insuffisance du réseau existant, au mauvais état du matériel actuel et à la saturation de certaines lignes telles que la ligne 13 du métro ou la ligne A du RER, il y a urgence !

Le schéma du Grand 8 envisage de relier des zones d’activité économique comme Le Bourget, le plateau de Saclay ou les aéroports d’Orly et de Roissy, qui ont une faible densité d’habitation. Or, selon l’INSEE, « les déplacements à destination du travail (habituel uniquement), génèrent des distances parcourues très largement supérieures à celles générées par n’importe laquelle des autres activités motivant les déplacements : près de 40 millions de kilomètres quotidiens parcourus ». (Île-de-France à la page N°331, Avril 2010) et représentent 40% du  temps de déplacement des franciliens.  Par conséquent, ce schéma doit prendre en considération des zones d’habitation les plus denses, au plus près de Paris, avec des gares proches les unes des autres, afin de faciliter l’accès aux transports en commun et les trajets domicile-travail d’un grand nombre de salariés.

L’article 1er du projet de loi annonce l’objectif de contribuer à la « maîtrise de l’étalement urbain ».  Pourtant le passage du réseau dans des zones peu urbanisées risque, au contraire, d’accroître l’étalement urbain et la consommation d’espaces naturels et agricoles. La densification de zones urbaines existantes aurait du être la voie à privilégier. Plusieurs équipes d’architectes défendent ce principe en mettant en avant les concepts de "mixage commerces, logements, bureaux nécessaire", d’"équilibre emploi, habitat, services", de "développement métropolitain intensif plutôt qu’extensif ». Le développement de pôles dédiés exclusivement aux activités économiques met à mal l’équilibre habitat, travail, services que nous défendons.

Ce projet suppose un développement économique intense de ces zones d’activités, ce qui reste incertain. Rien n’indique non plus que cette structure en « cluster » soit un réel avantage pour les entreprises, à l’heure où les NTIC leur permettent d’échanger des informations sans restriction et de s’affranchir des déplacements. Ainsi, la Silicon Valley des Etats-Unis s’étend sur plus de 100km.

Avec le projet du Grand Paris, l’Etat a la mainmise sur l’aménagement de la région Ile-de-France, alors qu’en vertu du principe constitutionnel de décentralisation, cette compétence devrait revenir en premier lieu aux collectivités locales. En déclarant le projet d’utilité publique, il permet la préemption et l’aménagement des territoires le long du tracé et autour des gares du Grand huit par l’établissement public « Société du Grand Paris », sachant que « les représentants de l’Etat constituent au moins la moitié des membres du conseil de surveillance » (Article 8). Une telle implication de l’Etat va à l’encontre du  principe de décentralisation.

De plus, le projet fait autorité sur le SDRIF adopté par le Conseil Régional dès le 25 septembre 2008. Les enjeux politiques semblent donc primer sur les préoccupations des franciliens.

Sans prendre en considération les conclusions de la médiatique consultation de dix équipes d’architectes, sociologues et urbanistes, sans tenir compte des études d’aménagement approfondies menées par la Région, sans entendre les réserves des élus locaux, Christian Blanc a mené avec précipitation un projet qui s’apprête à engloutir des milliards d’euros, plutôt nécessaires à la réorientation de la Région et de tout le pays vers une société soutenable.

Posté par amisdelaterre à 17:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

CR 15ème Brève de Comptoir : Rénovation écologique

Bonjour,
vous trouverez ci-dessous et en pièce-jointe le compte rendu de la dernière brève de comptoir qui portait sur la rénovation écologique et les écomatériaux.

Veuillez noter dès à présent la date et le thème de la prochaine brève : le 1er juillet sur le projet du grand Paris.

A+

Cyrielle
06 10 81 59 59
Les Amis de la Montreuil.

15ème Brève de Comptoir : Rénovation écologique

Présentation de la campagne Habitat Écologique des Amis de la Terre France : Désolée, j'ai la flemme de tout redétailler :-). Vous pouvez aller voir sur : http://www.amisdelaterre.org/-Habitat-.html et www.renovation-ecologique.org/

Pourquoi les écomatériaux ?

- crise écologique

- accessibilité à tous des écomatériaux

- l’écomatériau contient beaucoup plus de social que les matériaux conventionnels (temps de travail, travail de qualité, insertion, développement local, etc.)

- Aspects confort et santé : depuis trop longtemps oubliés dans les constructions de logements.

Comment mesure-t-on qu’un matériaux est écologique ou non ?

Il n’y a pas de matériaux écologique ou non. Un matériau a des caractéristiques plus ou moins écologiques : sa provenance, l’énergie nécessaire pour le produire, la ponction des ressources renouvelables et non renouvelables, le caractère artisanal ou industriel de sa production, son rattachement à des savoir-faire et à une culture, son prix, son accessibilité, sa « recyclabilité », … 

Par ex, au Canada et aux USA, des tuiles faites à partir de vieux pneus ont été développés. Ces tuiles sont écologiques dans le sens où elles utilisent un matériaux déchet.

Autre ex : la ouate de cellulose utilise les déchets papiers. Mais les usines papetières qui fabriquent la ouate de cellulose ont souvent des conséquences pas tout à fait anodines sur leur environnement.

Et pour choisir un matériau, il faut aussi regarder ses propres goûts, ses capacités financières, ses priorités (santé, environnement, finitions, …).

Guillaume Demarque, Matériaux Naturels de France, 3 rue des Deux Communes, Montreuil.

Son commerce de distribution d’écomatériaux a été monté avec 2 autres associés il y a 5 ans, pour les professionnels et les particuliers.  Objectifs : Donner de l’information et des conseils, ne pas vendre n’importe quoi, être très regardant sur les origines.

Au départ, on allait voir les professionnels pour leur vendre des écomatériaux et ils nous disaient qu’il n’y avait pas la demande. On est donc allé voir les particuliers (via des salons, …). Et depuis, l’offre et la demande s’est renversé. 30% de nos clients sont des professionnels et représentent 60% de notre chiffre d’affaire tandis que 70% des clients sont des particuliers et représentent 40% du chiffre d’affaire. Il n’y a plus suffisamment de distributeurs par rapport à la demande.

Malgré tout, les écomatériaux restent peu connus du grand public.

Lionel Vacca, élus à la mairie de Montreuil sur la qualité des constructions. Anciennement gérant d’une entreprise de bâtiment dont l’objectif était de n’utiliser que des matériaux écologiques.

Le marché

Le gros du marché des écomatériaux est constitué des particuliers. Les distributeurs et les fabricants s’y mettent de plus en plus (même s’il y a encore bien trop souvent un problème de fourniture). Mais le problème reste au niveau des artisans, qui ne s’y mettent pas. Freins : ils ont déjà leurs carnets de commandes pleins, ils n’ont pas le temps de faire des formations, et ils n’en ont pas forcément l’envie. Dans le bâtiment, il y a la culture d’apprendre sur le tas. Et puis, quand un matériaux fonctionne, on continue avec.

Les formations professionnelles évoluent doucement.

Question du prix

Les écomatériaux restent aujourd’hui plus chers que les matériaux conventionnels. Mais il faut plutôt dire ça dans l’autre sens : les matériaux écologiques sont à un prix « juste », tandis que les matériaux conventionnels sont trop peu chers dans le sens où leurs coûts de production sont écrasés (peu de main d'œuvre qualifiée, forte mécanisation, centralisation de la production, etc.).

D'un point de vue strictement financier, si on prend des laines minérales, leur durée de vie est en moyenne de 10-15 ans. Si on considère que le prix d’une isolation écologique soit disons du double, il ne faudra que 20 à 30 ans pour qu’elle soit rentabilisée par rapport à une isolation conventionnelle, uniquement d’un point de vue comparaison de prix d’achat avec un matériau courant. Un écomatériau bien posé dure plus de 70ans et revient donc moins cher.

Ce qui n’est pas prit en compte non plus dans le calcul du prix d’un matériau conventionnel sont les frais dus à sa gestion en fin de vie, son coût global sur l’environnement et son coût sur la santé, autant de coûts pris en charge par la collectivité (traitement des sols, rdv chez le médecin, etc.).

Question sur l’écoquartier de Montreuil : les écomatériaux seront-ils bien prit en compte ?

C’est le bureau d’étude TRIBU, basé dans le20e, qui a répondu à l'appel d'offre pour être assistance à maitrise d'ouvrage de la ville de Montreuil sur cette opération Ils comptent introduire des écomatériaux dans l’écoquartier, ainsi qu’une bonne performance énergétique. Mais nous n’irons pas jusqu’à mettre en œuvre des matériaux sans évaluation car ce serait soit illégal soit trop complexe.

Il serait intéressant de savoir si les différents acteurs du territoire (entreprises, association, habitants, …) seront consultés.

Cependant, des façons de louvoyer avec la réglementation existent, même pour une collectivité, pour mettre en œuvre des écomatériaux sans évaluation officielle. Et puis, c’est une façon pour la collectivité d'être militante en apportant un soutien à ces matériaux. 

Posté par amisdelaterre à 17:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :